Les différents types de fours

Impossible d’imaginer une cuisine moderne qui ne soit pas équipé d’un four.

En effet, il est devenu un nécessaire de cuisine.

Grâce aux nombreuses options et à la facilité d’utilisation des fours d’aujourd’hui, chaque pizza ou quiche, plat au four, apéritif ou viennoiserie devient une petite œuvre d’art.

Que ce soit un four à convection naturelle, à chaleur tournante vapeur ou bien encore à micro-ondes celui-ci est un équipement ménager à part entière.

On les retrouve même sur les cuisinières, et soit ils sont à gaz soit ils sont électriques.

four

Grâce aux nombreux modèles haut de gamme, vous pouvez devenir un vrai chef cuisinier qui fera ravir les papilles de vos invités.

Pour vous éclairer, nous avons répertorié pour vous les différents types de four existants.

Les fours pose libre

Ils ont à peu près les mêmes qualités de cuisson qu’un four traditionnel, seule la taille les différencie : Ils sont apprêtés d’une capacité beaucoup plus faible et de dimensions réduites.

Il existe trois types de fours posables :

Les mini-fours : les plus petits et les plus pratiques.

Peu encombrants, mais beaucoup moins performants qu’un four traditionnel.

fours pose libre

Les fours compacts : plus petits qu’un four traditionnel.

Ils disposent cependant de fonctionnalités que les mini-fours n’ont pas.

Les fours micro-ondes : il en existe des modèles classiques comme des modèles beaucoup plus sophistiqués et design.

Ils permettent de décongeler, réchauffer, et cuire des aliments en une rapidité incomparable.

Certains dotés d’un grill, gratinent même et permettent de faire des pâtisseries.

La toute dernière innovation concerne les fours vapeur que les grandes marques telles Bosch ou Brandt fabriquent.

Les fours encastrables

La majorité des fours de nos jours sont encastrables.

Qu’il soit traditionnel à « convection naturelle », multifonctions ou vapeur.

Ils permettent à l’utilisateur de gagner de la place dans leur cuisine et ont l’avantage d’être modulables.

Ce type de four s’intégrera parfaitement dans une cuisine équipée.

Notons que pour être installé sous un plan de travail, le four encastrable doit être doté d’une ventilation de refroidissement.

Il faut savoir que la hauteur, le sens et l’angle d’ouverture de la porte sont d’importance capitale pour éviter tous risques de surchauffe.

fours encastrables

En se fondant dans le décor de la cuisine ils permettent un gain de place et apportent une touche design.

Ils sont souvent classés selon leur mode de nettoyage, Il existe 3 types de fours : les fours à émail lisse, les fours catalyse et les fours à pyrolyse.

Les emails lisses : leur revêtement nécessite un nettoyage manuel et régulier.

Cela est facile à faire avec l’éponge et au détergent doux.

Plus l’émail sera lisse anti-adhésif et non poreux, plus il sera simple de nettoyage.

En ce qui concerne la sole il faut la nettoyer lorsque celle-ci est encore tiède, la chaleur facilite le lavage.

Les catalyses : le revêtement des fours catalyses est micro-poreux ; comme les parois latérales et le fond parfois.

Le revêtement micro-poreux va absorber les éclaboussures de graisses et les saletés, qui se transforment en une fine pellicule, qui sera rongée par ignition lorsque la température dans l’enceinte du four atteindra les 200 °C.

Le nettoyage par catalyse ne détruit pas les projections de sucre.

four catalyses

L’entretien est facile ensuite car il suffit simplement de ramasser à l’aide d’une éponge les résidus.

On note la fragilité du revêtement, il ne jamais le gratter ni utiliser des produits détergents ou décapants.
Les pyrolyses : Le revêtement des fours pyrolyse est lisse et résiste aux hautes températures.

Le nettoyage est lancé manuellement et le four atteint les  500 °C, engendrant la carbonisation de toutes les salissures même les sucres projetés sur les parois mais aussi sur la contreporte.

Les fumées nées de ces carbonisations sont absorbées, filtrées et purifiées par un catalyseur de fumées.

Les fours pyrolyses disposent d’un système de sécurité qui vérouille la porte du four dès que la température atteint les 300°C.

Un simple coup d’éponge permettra de ramasser les cendres.

Certains fours sont dotés du programme « Pyrocontrol » qui adapte la durée du nettoyage au niveau de saleté du four.

Le four conventionnel

four conventionnel

Chaleur inférieure et supérieure

Les fours dotés d’un corps de chauffe supérieur et inférieur sont équipés de résistances électriques supérieures et inférieures, qui répandent la chaleur et rendent ces fours extrêmement performants pour la cuisson et la rôtisserie.

Grill

Le rayonnement infrarouge de la résistance donne un goût croquant aux plats.

Certains modèles sont équipés d’un tourne-broche qui permet de griller de grandes pièces de viande comme les rôtis ou les poulets entiers ou même les dindes.

Porte froide

Idéale pour sécuriser le périmètre et pour assurer une protection aux enfants qui s’en approcheraient de trop près.

La température de cette porte ne dépasse jamais 30°C au cours de la cuisson.

Grâce à elle, il n’y aura plus d’incident de brûlures.

Programmation électronique four

Programmation électronique

La programmation électronique est votre atout numéro un pour une cuisson parfaite de vos plats, il vous suffit en effet de sélectionner le type de préparation et le poids pour que le four sélectionne lui-même la température de cuisson idéale.

Et grâce à la fonction de cuisson automatique qui adapte ses paramètres à l’aide de capteurs d’humidité, vos repas ne seront plus grillés.

Le four à air pulsé

Un four à air pulsé est en principe identique à un four conventionnel.

Il se différencie par son ventilateur, qui diffuse l’air chaud dans tout le four.

La température est ainsi uniforme partout, et plusieurs plats peuvent être cuits simultanément.

four à air pulsé

Aucun mélange de saveurs ; vous pourrez cuire tarte et quiche simultanément.

Notre avis

Il est vrai que les fours encastrables ont de plus en plus la côte ; mais à nous de décider celui qui a les caractéristiques qui nous conviennent le mieux.